L’origine du Mandala vient de l’Inde, et signifie en sanskrit « kilkoor » ce qui veut dire cercle, centre. Essentiellement connu et utilisé dans tout le panthéon bouddhiste Tibétain, ce cercle est sacré.  Sacré parce qu’il nous représente en tant que personne avec notre individualité, passé, présente et à venir, alors qu’autour s’organisent nos actes, notre environnement, le fil de notre vie. Le Mandala est le plus grand de tous les symboles car il incarne toutes l’organisation du monde et de l’univers. Tout dans la nature part d’un noyau central à commencer par la cellule dont toute vie commence. Regardez la structure des  fleurs, coquillages, gouttes d’eau, l’iris de l’oeil,  jusqu’aux étoiles et aux galaxies. 
Toutes les cultures et religions du monde se sont construites partant d’un cercle. Que se soit les calendriers celtiques ou amérindiens, les mosaïques gréco-romaines, les fresques africaines, asiatiques et les rosaces de nos cathédrales, nous le retrouvons au centre de tout. Dans le Mandala il s’incarne souvent mais pas obligatoirement, à l’intérieur d’un carré, emblématique de notre enracinement à la terre.